Accueil > SRB > Enjeux, orientations et objectifs > Orientations stratégiques et objectifs opérationnels > Objectif opérationnel n°16

SRB

Objectif opérationnel n°16 - Valoriser la biodiversité au travers des produits de consommation et des circuits de distribution

Les consommateurs contribuent, au travers des types de produits qu’ils achètent (ex : produits locaux, saisonniers, obtenus avec pas ou peu d’intrants…), à conditionner les modes de production des biens de consommation. Ils influent ainsi indirectement sur l’état de la biodiversité de leur territoire de vie ainsi que sur celle d’autres pays via les importations de matières premières ou de produits finis.

Par ailleurs, l’organisation des filières du producteur jusqu’au consommateur, associées à des modes de distribution et de consommation de masse peuvent conduire à des phénomènes de gaspillage important (notamment alimentaire via le tri par calibrage ou les pertes en cours de stockage…) ainsi que d’autres impacts environnementaux via par exemple, la sélection de variétés résistantes au transport. Cela se traduit au final, par une surexploitation des ressources naturelles et donc par la dégradation de la biodiversité.

En outre, il est difficile pour le consommateur de faire le lien entre son acte d’achat et sa responsabilité sur l’état de la biodiversité. S’il est généralement conscient des impacts environnementaux liés à la fin de vie d’un produit (compte tenu d’une pratique assez généralisée du tri des déchets), il l’est beaucoup moins concernant les phases de production et en particulier d’approvisionnement en matière première. Ce lien est d’autant plus difficile à faire que l’étiquetage des biens de consommation n’en rend quasiment pas compte.

S’il existe des démarches environnementales pour certains produits (labels, certifications, etc.), celles-ci ne donnent pas, sinon peu, d’informations sur les effets de leur production sur l’environnement et sont difficilement comparables entre elles. De plus, la biodiversité ne fait pas partie des critères de qualité retenus. Par exemple, dans le domaine agroalimentaire, les signes officiels de qualité (appellations d’origine contrôlée ou protégée, label rouge...) incluent rarement des obligations relatives à la préservation de la biodiversité dans leur cahier des charges.

L’objectif est d’impulser une dynamique de consommation responsable et durable en Bourgogne, incitant :

  • les entreprises de la distribution à favoriser les produits issus de pratiques de production et de transformation respectueuses de la biodiversité, et à valoriser le lien « qualité de la biodiversité - qualité des produits » ;
  • les citoyens, à modifier leurs modes et choix de consommation pour devenir acteurs de la préservation de la biodiversité.

Il s’inscrit dans une logique d’économie circulaire et incite distributeurs et consommateurs à limiter le gaspillage, notamment alimentaire, afin de ne pas puiser inutilement dans le capital naturel régional et suprarégional.

 

 Plus d'information page 48 du document enjeux, orientations stratégiques et les objectifs opérationnels de la SRB

Pistes d'actions : produits valorisant la biodiversité, mesures d'accompagnement des entreprises et des consommateurs…

A vous de jouer !


© Stratégie régionale pour la Biodiversité Bourgogne - Franche-Comté - Mentions légales - Crédits - Plan du site - Contact